fbpx

Quand les changements se font sans efforts

Changement sans effort

Certaines personnes arrivent à apporter des changements dans leur vie en faisant preuve de discipline, de rigueur et de motivation. Pour ma part, c’est une méthode que j’ai beaucoup appliquée dans le passé et qui m’a mené à être très exigent envers moi-même, voire parfois très dur. Et puis, au fil des années, s’est fait ressentir un besoin de douceur, de compréhension et de bienveillance. Cependant cette bienveillance et cette compréhension peuvent vite mener à la complaisance.

Désormais, la rigueur, la discipline, se motiver raisonnent souvent en moi comme une forme de maltraitance, car c’est m’imposer encore plus de contraintes au quotidien alors que j’aurais besoin de changements en douceur.

Je me rends bien compte que souvent, lorsque nous aimerions changer des choses dans notre vie, nous nous trouvons face à un obstacle : les efforts à fournir pour y parvenir. Rajouter des efforts et contraintes à notre quotidien, revient à s’imposer des choses supplémentaires. La peur de ne pas y arriver et le découragement sont également souvent des sentiments naturels qui sont au rendez-vous face à ce qui se présente comme un défi à relever.

Si la tâche nous semble trop importante, le découragement nous emplit peu à peu, nous invitant à procrastiner, ou même baisser les bras. D’autre part, la bienveillance envers soi-même peut vite et sournoisement se transformer en complaisance, ouvrant la porte à toutes sortes de mauvaises excuses justifiant de ne rien entreprendre. Alors, comment faire ? C’est une question que je me suis bien longtemps posée ; et d’après ce que j’ai pu observer, nous sommes nombreux à essayer d’y répondre, chacun à notre manière. Voici mes réflexions et mes réponses pour une approche en douceur, inspirée de ce que j’ai observé dans la nature.

Les changements dans la nature

La nature est en perpétuel changement. Il suffit de l’observer, fermer un instant les yeux, et les rouvrir pour constater qu’en un petit laps de temps, énormément de petits détails ont changés, modifiant l’ensemble de ce que l’on voit de manière subtile et presque imperceptible. En se baladant dans un même endroit, au fil des jours, des saisons et des années, nous pouvons constater clairement cette métamorphose qui s’opère petit à petit.

Et puis, il y a les changements brutaux, dus par exemple à un orage, une tempête,  ou au résultat de l’énergie considérable dégagée par la puissance des éléments. Tout ne se fait pas non plus dans la douceur. La nature peut se montrer belle, et harmonieuse, mais également impitoyable et brutale parfois.

Dans nos vies aussi, il nous arrive de nous trouver face à des éléments qui nous dépassent, des tempêtes chamboulant notre existence, contre les quelles nous ne pouvons que nous adapter autant que possible, et apprendre. Nous pouvons nous-même déployer une grande énergie pour métamorphoser les choses, par la force de la volonté, la discipline, la persévérance, mais pour ma part, c’est le changement en douceur que je cherche à expérimenter. C’est m’inspirer de ces minuscules changements qui ont lieu chaque instant dans la nature et qui ont un impact sur l’harmonie de l’ensemble du paysage qui se présente à moi.

J’en suis venu à la conclusion que le succès d’une métamorphose en douceur consiste selon moi en deux points clés répondant à deux questions essentielles : que faut-il changer pour amener plus d’harmonie et comment y parvenir ? Je tente d’y répondre en portant attention aux détails et en tenant compte de la nature sauvage de notre esprit.

Porter attention aux détails

En contemplant les paysages, nous pouvons observer que l’harmonie qui s’en dégage ne provient pas de l’un ou l’autre élément qui les compose mais de l’ensemble d’entre eux, que la beauté vient des équilibres et des contrastes, que chaque petite chose contribue à l’harmonie du tout.

En m’inspirant de cette observation, en portant un regard sur ma vie de tous les jours, j’ai pu constater que là aussi, bon nombre de petits détails, à priori insignifiants, contribuent ou non à mon harmonie quotidienne. Que changer certains détails avait le pouvoir de métamorphoser mes journées et ma vie.

Voir ce qui apporte de la joie et de l’harmonie et s’en réjouir, constater l’insignifiant qui a un impact sur l’ensemble, que ce soit positivement ou négativement consiste en une première étape très importante à mon sens. Il est devenu pour moi primordial de prendre conscience qu’au final, ce sont les petits détails qui ont le plus d’importance. Ainsi, sans efforts, j’ai pu constater à quel point il était facile de changer sa vie!

Ainsi, ranger certains objets, en déplacer légèrement d’autres peut par exemple procurer un sentiment d’harmonie autour de moi. M’acquitter de petites tâches immédiatement au lieu de les repousser à plus tard, ne me demande pas un énorme effort mais me procure non seulement une satisfaction mais une tranquillité d’esprit. Il s’agit toujours de petites choses, ne nécessitant pas beaucoup d’effort, mais qui mises ensemble ont un impact non négligeable sur la qualité de vie au quotidien.

Le pouvoir du chowa

Il y a peu j’ai découvert qu’améliorer ou préserver une vie harmonieuse à travers une attention portée aux détails, que ce soit dans nos relations, ou notre environnement, constitue une philosophie connue au Japon sous le nom de « Chowa ». Akemi Tanaka en décrit l’approche traditionnelle dans son livre « Le pouvoir du Chowa » qui m’a beaucoup inspiré dans mes réflexions. Ayant appris son décès récemment, il me tient particulièrement à cœur de vous parler prochainement de son travail en son hommage, et d’évoquer la manière de l’aborder dans le cadre du thème de l’anticipation dont il est question dans mon guide sur les rythmes de la nature.

Le pouvoir du Chowa

Le thème de l’anticipation et de la recherche d’harmonie au quotidien est une question qui, à mon avis, mérite tout particulièrement d’être étudiée. C’est pourquoi je l’aborde sous l’angle des repères temporels à travers les rythmes de la nature mais également sous l’angle des repères intérieurs à travers la thématique des liens sacrément sauvages.

Tenir compte de la nature sauvage de notre esprit

Un second point qui me semble essentiel à une métamorphose en douceur consiste à tenir compte de la nature sauvage de notre esprit. En effet, s’imposer des changements, aussi infimes soient-ils, peut faire naître en nous un sentiment de contraintes, voire de culpabilité si nous n’y parvenons pas. L’état d’esprit et la manière dont nous abordons les choses est donc indispensable afin que ces changements s’opèrent de manière fluide.

Pour respecter la nature sauvage de notre esprit, j’ai pu constater qu’il était contre-productif de vouloir m’imposer des choses. En le faisant, mon esprit se rebelle, me menant à un sentiment de rejet de l’effort à fournir, de saturation liée à trop de contraintes, d’efforts trop conséquents. Des sentiments que j’ai pu voir s’accentuer lorsque le mental s’en mêle, en y rajoutant des jugements sur ce qu’il serait bon ou mauvais de faire. Ainsi par exemple, lorsque je suis face à une tâche nécessitant un grand effort, plutôt que de m’imposer de la terminer, je me fixe comme objectif de la commencer, en me promettant de m’arrêter quand j’en ai marre. Le but étant d’avancer un peu. Bien souvent, je fais bien plus que prévu et sans effort. Voire même d’avantage que ce que j’aurais fait en m’imposant un planning ou un objectif plus stricte.

Éviter tout jugement, accepter les situations en les constatant simplement pour ce qu’elles sont, sans aucune autre intention, me permet de mieux contrôler la situation. Par ailleurs, ceci ne nécessite qu’un effort d’attention et de prise de conscience d’état de fait.

Puis, observer ce qu’il se passe : bien souvent, des détails insignifiants au départ prennent de plus en plus d’ampleur jusqu’à en devenir insupportables. Ces détails n’ont pas changé, mais la manière de les percevoir s’est transformée. À ce stade, les changements ne nécessitent plus aucun effort pour moi, bien au contraire, ils s’imposent! Lorsque, en revanche, ces détails m’apportent tant de joie ou de bonheur au quotidien, il devient de plus en plus difficile de m’en passer.

Observer et comprendre les fonctionnements de mon esprit m’a permis d’adopter des stratégies afin de ne pas lutter contre lui mais au contraire apprendre à connaître ses modes de fonctionnement et m’en servir. Il s’agit d’outils qui me semblent précieux sur notre chemin intérieur, et que j’aurai plaisir de partager prochainement avec vous.

Un art de vivre au quotidien

Ainsi, petit à petit, de manière naturelle et sans efforts, en prenant simplement conscience des détails, l’ensemble de notre quotidien se métamorphose.

Je vous invite à l’expérimenter, à faire simplement preuve de la rigueur nécessaire à apporter plus d’attention chaque jour à ces petits détails de votre vie, ces petits riens qui changent tout. Pour ma part, suivre cette voie d’une quête d’harmonie a transformé mon quotidien, mais la vie étant changements, des équilibres sont continuellement remis en question. Cette quête devient un art de vivre, une expérience qui s’enrichit de jour en jour.

Dites-moi ce que vous en pensez, parlez-moi des difficultés que vous rencontrez, comment vous le vivez et de quelle manière votre vie, petit à petit se métamorphose ! Partageons-ensemble nos expériences…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *